Menu

Smartlabel utilise des cookies pour vous fournir une expérience personnalisée. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant votre navigation, vous validez explicitement l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez annuler votre consentement ou visualiser le détail des cookies sur une page d'information dédiée.

close

Que pensent les Français des labels apposés aux étiquettes ?

21/09/2018 16:38:09

Informer, séduire, garantir un certain niveau de qualité, protéger les produits d’origine française de la contrefaçon, etc. Tels sont les objectifs des nombreux labels apposés sur les étiquettes que l’on observe dans les différents marchés et magasins en France. Le consommateur français est de plus en plus attentif aux denrées et aliments qui composent son assiette au quotidien. L’industrie agro-alimentaire a saisi ce besoin de transparence et table sur les stratégies de différenciation et de labellisation des produits pour fidéliser les consommateurs et gagner leur confiance. Permettent-ils aux entreprises d’atteindre les objectifs pour lesquels ils ont été créés ? Smartlabel apporte des éléments de réponse !

Les étiquettes, des repères pour le bien-manger

Label Rouge, AOC, AOP, IGP, STG, Ecocert, Fair Trade ou Elu meilleur produit de l’année… Un vrai festival ! Mais tous ces labels sont loin d’être anodins et ne servent pas qu’à faire joli, mais visent à orienter le consommateur, le protéger et l’informer. De plus, les labels donnent de la légitimité et confèrent une certaine noblesse aux produits du terroir ou ceux en provenance d’origines protégées. Plus encore, ils constituent une reconnaissance du savoir-faire ancestral transmis de génération en génération par les artisans français dans les différentes régions de l’hexagone.

Si les qualités nutritives des produits alimentaires restent importantes aux yeux d’un grand nombre de consommateurs, ces derniers craignent surtout la présence de certaines substances dangereuses dans les produits alimentaires, notamment les métaux lourds (47%), les polluants organiques persistants et les médicaments (43 %), les OGM (39 %), les pesticides (36 %) et le nitrate (35 %). C’est ce que révèle une enquête menée par l’Observatoire de la société et de la consommation auprès de 4040 personnes.

Les anciens labels jouissent de plus de crédibilité

Une autre étude intitulée « Le packaging emballe-t-il le consommateur ? », menée par Kantar Worldpanel auprès de 12000 foyers, a, pour sa part, révélé que l'impact des sigles et labels, même s’ils sont plus ou moins pertinents et objectifs, n’est pas certain à 100%. Et même quand c’est le cas, l’étude estime que les labels sont perçus de manières différentes en fonction de la marque.

L’étude révèle également qu’une majorité de Français connait les labels et mentions classiques : Label Rouge (96%), AOC (52%), Agriculture Biologique (95%), « sans conservateurs » (92%), « sans huile de palme » (91%) , « sans colorant » (90%), « sans paraben » (83%), etc. Ce qui n’est pas le cas pour certains labels plutôt récents. Ainsi, si le Label Rouge est reconnu par 62%, AB par 63% et Médaille d’or par 53%, le Label Vegan, lui, n’est connu que par 8,7% des Français. Il en est de même pour la mention « sans nitrite » que seuls 26% parviennent à identifier. Enfin, si la mention « sans Gluten » est repérée par 85%, seuls 20% des personnes interrogées connaissent le logo officiel de l’Association Française Des Intolérants Au Gluten.

Certains labels cartonnent particulièrement

Les assertions du type « Elu produit de l’année » et « Saveur de l’année », que l’on trouve très souvent sur des produits alimentaires de grande consommation, bénéficient d’un très bon taux de notoriété qui s’élève à 89% et constituent un gage de confiance pour 50% des consommateurs, selon l’étude. Certains labels cartonnent et font mouche, comme c’est le cas particulièrement de « Cruelty Free-Non testée sur les animaux ». Compris par pas moins de 86% des personnes interrogés, il enregistre, par ailleurs, la meilleure note de confiance, soit 8/10. Et pour 52% des foyers, il s’agit même d’un élément décisif dans l’acte d’achat.

Les labels verts peuvent faire mieux

Un label vert, ou label environnemental, garantit un impact limité d’un produit ou d’une marque sur l’environnement. En France, on recense 6 labels certifiés écoresponsables auxquels tout consommateur averti peut se fier, à savoir le label AB (Agriculture Biologique), le label Bio européen, le NF environnement, l’Eco-label européen, Nature & Progrès et Demeter. Connu par 95% des Français, le label AB (Agriculture Biologique) ne constitue pas pour autant un puissant incitateur d’achat et n’enregistre que 6,9/10 comme note de confiance, selon l’étude. Même les connaisseurs du marché bio, qui consacrent 8% de leurs dépenses alimentaires à ce type de produits, ne sont que 27% à lui accorder une note de confiance de 9/10. Lorsqu’on sait qu’un Français sur 2 associe le label AB à « meilleur pour la santé », la mauvaise performance de ce label laisse perplexe.

Un produit de qualité, quelle que soit sa nature, mérite une étiquette à même de valoriser son image de marque auprès des consommateurs. Pour ce faire, faites confiances à l’équipe de Smartlabel. Grâce à notre expérience et les moyens dont nous disposons, nous pouvons donner vie à vos d’étiquettes, et ce quel que soit votre métier ou votre produit.

Partager