Menu

Smartlabel utilise des cookies pour vous fournir une expérience personnalisée. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant votre navigation, vous validez explicitement l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez annuler votre consentement ou visualiser le détail des cookies sur une page d'information dédiée.

close

Signes officiels de qualité et d'origine : le CESE préconise une amélioration

01/09/2018 13:19:55

Le conseil économique, social et environnemental (CESE) a remis, le 19 juin 2018, un rapport relatif aux signes officiels de qualité et d'origine (SIQO) des produits alimentaires. Du fait de leur ancienneté, les 5 SIQO reconnus au niveau européen souffrent de plusieurs difficultés, notamment en matière d’évolution des cahiers des charges pour s’adapter aux exigences des consommateurs, la méconnaissance par ces derniers des SIQO et de leurs caractéristiques, ou encore la nécessité d’adapter certaines procédures ou politiques publiques en faveur du développement des SIQO en France, en Europe et dans le Monde.

Le CESE a émis 18 préconisations 

Les 5 SIQO reconnus sont :

  • AOP ou AOC (Appellation d’origine protégée / contrôlée) : assurent l’origine du produit ;

  • IGP (Indication géographique protégée) : assure l’origine du produit ;

  • Label Rouge : prône la qualité supérieure ;

  • AB (Agriculture biologique) : promet un respect de l’environnement et du bien-être animal ;

  • STG (Spécialité traditionnelle garantie): garantie une recette traditionnelle.

Parmi les recommandations émis par le CESE pour les améliorer, on citera :

  • l’amélioration des garanties;

  • l’amélioration de l'information des consommateurs;

  • le renforcement de la territorialisation de l'alimentation;

  • l’aide et le soutien au développement de ces SIQO.

Initiés par la France, les SIQO sont des mentions qui figurent sur les étiquettes des produits alimentaires, et qui garantissent la qualité et l’origine des produits au sein de l’Union Européenne. Ils permettent par ailleurs aux professionnels de protéger et valoriser leurs produits, leurs savoir-faire et leurs territoires. Elaborés maintenant depuis plus de 10 ans les cahiers des charges de certains SIQO semblent ne plus répondre réellement au niveau d’exigence des consommateurs et des pouvoirs publics. Parmi les propositions du CESE, on citera celles qui visent à répondre aux nouvelles attentes des consommateurs, qui sont de plus en plus nombreux à faire attention à la qualité des produits qu’ils consomment. Ainsi, il est préconisé de réduire l’utilisation de produits phytosanitaires, éviter les adjuvants et les arômes artificiels, rémunérer équitablement les producteurs et respecter le bien-être animal.

Le CESE préconise de faire évoluer le label bio

La création d’un SIQO : « agriculture biologique locale et équitable » figure parmi les recommandations du CESE. Ce label bio intégrerait des critères de proximité entre les lieux de production, la transformation et commercialisation.

Pour renforcer l’information des consommateurs, le CESE appelle au déploiement d’un plan national de communication sur les SIQO, l’abandon progressif de l’appellation d’origine contrôlée (AOC) pour les vins et les eaux de vie, pour n’utiliser que l’AOP existante.

Enfin le CESE veut faire des SIQO un moyen de renforcer la territorialisation de l’alimentation en rendant obligatoire, en vertu de la loi, l’utilisation, dans le secteur de la restauration collective publique, d’une proportion minimale de produits locaux.

Vous êtes un producteur ou un commerçant et vous souhaitez créer des étiquettes à même de refléter votre savoir-faire et la qualité de vos produits ? N’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier de notre expertise et obtenir des étiquettes qui répondent exactement à vos critères.

Partager